Orreaga/Roncevaux

Orreaga/Roncevaux

Le lieu de rendez-vous du Chemin de Compostelle où vous finirez par vous rencontrer

Un groupe de randonneurs, arrivés de Saint-Jean-Pied-de-Port, aperçoit enfin Orreaga/Roncevaux. Le bout de l'étape, la promesse du repos.

Et quelle promesse !

Arriver jusqu'à la Collégiale d'Orreaga/Roncevaux c'est arriver à un lieu plein de sens pour ceux qui empruntent le Chemin de Compostelle. Pour certains parce qu'il s'agit du point de départ de leur cheminement, la toute première étape de leur route vers Saint-Jacques de Compostelle, et pour d'autres car, une fois arrivés en Espagne, ils sentent de plus près la présence de l'apôtre.

Car cette émotion, on peut la sentir dans l'air ambiant, et ce dès le début.

Peu importe si vous faites cet itinéraire à pied ou à deux roues ; peu importent vos croyances. Voici un lieu plein d'histoire et de légendes, qui émeut sans distinctions.

L'expliquer avec des mots n'est pas une tâche simple, mais nous relevons le défi.     

Pourquoi Roncevaux nous fascine autant ?

  • Lieu unique pour les pèlerins.

    Lieu unique pour les pèlerins.

  • Exemple du gothique français de la plus haute importance.

    Exemple du gothique français de la plus haute importance.

  • Scène de batailles légendaires.

    Scène de batailles légendaires.

Orreaga/Roncevaux

Quelle est la particularité de cet endroit pour que des milliers de personnes s'y rendent chaque année, perdu en plein cœur des Pyrénées navarraises, dans un village de 20 habitants, et qui nous donne l'impression que le temps s'est arrêté?

C'est peut-être justement ça qui lui donne con charme. L'abondance des pâturages, le son des cloches et le brouillard ou le zirimiri (bruine), sont là pour lui conférer ce halo de mystère qui nous attire tellement.

Y contribuent aussi la mythique défaite de Charlemagne, les trésors de son héritage artistique et, bien évidemment, tout ce qui implique le fait d'être la Porte du Chemin en Espagne.  

Mais, s'il y a deux mots qui définissent vraiment Orreaga/Roncevaux, il s'agit de

CULTURE et PAYSAGES. 

 

Orreaga/Roncevaux
Une fusion de culture et de paysages.

Une fusion de culture et de paysages.

L'ensemble architectural est captivant, de par l'équilibre qu'il transmet, parfaitement intégré dans son environnement.

Du vert, où que l'on regarde. 

Tout autour de la Collégiale, vous apercevrez les douces montagnes pyrénéennes, qui dépassent les 1000 mètres d'altitude et qui offrent des vues à couper le souffle ; comme Lindus, Ortzanzurieta ou bien le col d'Ibañeta, jusqu'auquel vous pourrez accéder en voiture.

Et si vous êtes amateur de randonnées, de tous les côtés vous trouverez des forêts de chênes et de hêtres, avec de magnifiques sentiers à travers lesquels pouvoir flâner. Adressez-vous à l'Office de Tourisme afin d'obtenir plus de renseignements et de détails.

Ceci étant dit, intéressons-nous à la vedette principale. L'un des lieux les plus connus et les plus chéris de toute la Navarre. Mesdames et messieurs, voici :       

La Collégiale de Santa María d'Orreaga/Roncevaux

Nous ne voulons pas commencer par vous accabler de données historiques que vous pouvez trouver de votre côté, alors nous ne vous racontons que deux moments clé pour que vous connaissiez les bases, si vous ne les connaissez pas déjà:

- Les origines de la Collégiale remontent au début du XIIº siècle, lorsqu' Alphonse Ier d'Aragon dit le Batailleur et l'Évêque de Pampelune ordonnèrent la construction d'un hôpital-monastère sur le Col d'Ibañeta afin d'accueillir les pèlerins. Au bout de quelques années, l'hôpital fut déplacé à son emplacement actuel.

- Les Rois de Navarre García V Ramírez, Sanche VI de Navarre dit le Sage et Sanche VII de Navarre dit le Fort — qui régnèrent de 1134 à 1234 — donnèrent l'élan décisif au complexe. Sanche VII de Navarre dit le Fort fut l'auteur de la construction de la Collégiale, où repose sa dépouille.   

Voilà, ça suffit. Mieux vaut découvrir le reste du contexte historique à votre arrivée.

Qu'allez-vous trouver à la Collégiale d'Orreaga/Roncevaux ?

La Collégiale de Santa María d'Orreaga/Roncevaux
  • La Collégiale de Santa María d'Orreaga/Roncevaux

    L'Église de Santa María

    Splendeur gothique élevée au cube.

    Avec une exquise sculpture de la Vierge ; on dit à son sujet qu'elle est douce et délicate, et qu'il ne lui manque plus que la parole. Avec une lumière filtrée par les vitraux qui vous fait presque léviter. Et avec une résonnance du son projeté par la voûte qui saisit tous les visiteurs.

    Vous pouvez entrer quand vous voulez ; l'accès est libre toute la journée, jusqu'à la messe du pèlerin.     

  • La Collégiale de Santa María d'Orreaga/Roncevaux

    Le Cloître gothique et la Salle capitulaire

    Un cloître déjà fort impressionnant, qui devient une pure jouissance esthétique lorsqu'il est enneigé.

    La Salle capitulaire, avec le mausolée de Sanche VII de Navarre dit le Fort — pseudonyme attribué en raison de ses 2,25 mètres de haut — et les chaînes de Navarre.     

  • La Collégiale de Santa María d'Orreaga/Roncevaux

    La Chapelle de Santiago

    Un petit temple du gothique primitif — XIIIº siècle. On dit que ses cloches guidaient les pèlerins par temps de brume ou d'orages.

  • La Collégiale de Santa María d'Orreaga/Roncevaux

    Le silo de Charlemagne

    On raconte que dans cet édifice roman du XIIº siècle furent enterrés les douze pairs de France, des chevaliers neveux de Charlemagne qui décédèrent auprès de Roland en l'an 778 lors de la Bataille de Roncevaux

  • La Collégiale de Santa María d'Orreaga/Roncevaux

    Le Musée d'Orreaga/Roncevaux

    Avec des œuvres de grande valeur comme l'échiquier de Charlemagne ou l'émeraude de Miramamolín.

    À propos de l'échiquier on raconte que Charlemagne était en train de jouer avec lorsqu'on lui annonça la mort de son neveu Roland à la Bataille de Roncevaux.    

    Et la légende de l'émeraude raconte que Miramamolín la portait dans son turban lors de la Bataille de las Navas de Tolosa en 1212. Le roi Sanche VII de Navarre dit le Fort la lui arracha comme part du butin et depuis elle fait partie, avec les chaînes, du blason de la Navarre.   

  • La Collégiale de Santa María d'Orreaga/Roncevaux

    Itzandegia

    Au sein du complexe vous trouverez l'itzandegia, un édifice médiéval — ancien hôpital de pèlerins — utilisé aujourd'hui comme salle polyvalente. 

Le parcours à travers Roncevaux met l'accent sur les hasardeuses conditions de vie des habitants de la zone, ainsi que sur le rôle historique des religieux relatif à la protection du pèlerin et aux reliques du musée. 

Une visite pendant laquelle les histoires enveloppent chaque salle, chaque élément artistique. Des histoires d'exploits, de pertes, de foi et d'espérance.

Vous ne souhaiteriez pas les écouter ?

Plano de Orreaga/Roncesvalles

Localisez les monuments sur le plan.

Randonnées près d’Orreaga/Roncevaux

Nous ne voulons pas vous quitter sans vous avoir parlé des différentes options qui s'offrent à vous pour passer une journée parfaite à la collégiale. 

Si vous êtes amateur de randonnée, voici quelques itinéraires avec les paysages les plus splendides de la zone :

  •                Le chemin des chanoines : il s'agit de la seule promenade que les chanoines avaient l'autorisation de faire en dehors des murs de la Collégiale. Il offre une belle panoramique de l'ensemble du complexe, et passe par la fontaine de Roland, où ce dernier fut blessé selon la légende, ainsi que par la fontaine de la Vierge, lieu où quelques bergers trouvèrent l'image de la Vierge de Roncevaux.   

  •                Les Bois de Basajaunberro : un itinéraire circulaire et simple, à faire en un peu plus d'une heure et parfait pour toute la famille. Le point de départ se trouve à la Collégiale et le déploiement de chênes et de hêtres ne fait qu'ajouter davantage de magie aux environs où, selon les dires, on célébrait des akelarres (sabbats). Le dernier tronçon est le Chemin de Compostelle mais à l'envers. Consultez l'itinéraire sur wikiloc.  

  •                Les tronçons du Chemin de Compostelle : en effet! Et pourquoi pas le faire à l'envers ? C'est la forme la plus authentique de monter jusqu'au col d'Ibañeta et de profiter de l'impressionnante panoramique de la Collégiale. Une autre option tout aussi valable consiste à faire l'aller-retour jusqu'à Auritz/Burguete. 

  •                L'itinéraire des bunkers de Burguete: cet itinéraire vous transporte jusqu'au turbulent XXº siècle. Le long de la ligne frontalière délimitée par les sommets des Pyrénées et à travers 3 sentiers balisés, vous découvrirez les vestiges de la ligne fortifiée qui fut planifiée dès la Guerre Civile Espagnole. Consultez ici les itinéraires.       

 

Par ailleurs, si vous souhaitez visiter les villages voisins, nous vous conseillons de vous rendre à Auritz/Burguete ou Aurizberri/Espinal — de merveilleux exemples de villages-rue — où vous trouverez des cimetières de stèles funéraires, un paysage tout aussi vert et une architecture pyrénéenne qui donnent sens au label made in Navarra.

Randonnées près d’Orreaga/Roncevaux
Randonnées près d’Orreaga/Roncevaux
Commencer le Chemin de Compostelle à Orreaga/Roncevaux

Commencer le Chemin de Compostelle à Orreaga/Roncevaux

En parlant de sentiers, en voici un en pleine immersion dans les traditions et les racines partout où il passe : le GR-65, mais on l’appelle également le Chemin de Compostelle.

Les quatre branches du Chemin des Francs, qui démarre de plusieurs points en Europe se rejoignent dans la ville française de Saint-Jean-Pied-de-Port, située à 27 kilomètres d’Orreaga/Roncevaux. Voilà pourquoi de nombreux pèlerins choisissent cette ville de Navarre pour commencer leur aventure.

Un exploit de 780 kilomètres pour atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle et remplir votre sac à dos de souvenirs mémorables. Faites-le à pied, à vélo, à cheval, en faisant halte dans des auberges ou hôtels, et avec tout le poids sur le dos ou en voyageant léger grâce aux entreprises de transport.

Voyagez à votre manière. Vous n’allez pas le regretter.

Toutes les informations sur le Chemin en Navarre

Activités pour compléter votre visite

Je veux voir tous les plans

Alors, vous êtes de la partie ?

Orreaga/Roncevaux, la sortie parfaire d'une journée.

Découvrir les secrets de cet icône du Chemin des Francs, faire une randonnée parmi les hêtres et les chênes, déguster la gastronomie pyrénéenne — migas de pastor (miettes de berger), œufs brouillés aux perretxikos (ou champignons de printemps), truite au jambon, ragoûts de sanglier, pigeons, lait caillé... hmmm, délicieux ! Et si votre sortie se prolonge, restez passer une nuit dans un des gîtes, hôtels ou auberges de la localité.

Une sortie sans failles.

J'en veux plus encore ! Où vais-je après ?

Voici trois suggestions assez variées pour que vous décidiez.

  • Pampelune: la petite ville interminable Pampelune

    Pampelune

    Se promener dans la vieille ville, découvrir ses jardins, prendre quelque pintxos, voir un spectacle...

  • Découvrir le côté féerique de la Navarre Zugarramurdi et autres grottes

    Zugarramurdi et autres grottes

    Pénétrez dans un univers de nature millénaire et de légendes de sorcellerie

  • Amenez-moi au passé des chevaliers et des princesses Olite

    Olite

    Un château — et son bourg — qui sont une véritable fantaisie médiévale.