Escapades urbaines

Escapades urbaines

Découvrez la Navarre urbaine : l’enchantement des villes de Navarre

Faire du tourisme en Navarre, c’est savoir profiter de chaque seconde loin de la routine.

Si vous penchez pour Pampelune, vous ne serez pas déçu par son patrimoine historique inégalable, la vieille ville comportant d’innombrables églises médiévales, son ambiance et ses espaces verts. Surtout si nous contemplons cet ensemble avec la splendeur de ses murailles médiévales, sa gastronomie —avec une mention spéciale pour les pintxos — et son offre culturelle incroyable.

Si vous êtes friands de plus petites villes, comme Tudela ou Estella-Lizarra, vous trouverez un héritage culturel sans pareil à explorer en toute tranquillité. À vous de compléter votre journée avec des sorties gastronomies, nature et autres plans détente. Un week-end, c’est toute une gamme de possibilités.

Et c’est au cours de votre échappée que vous découvrirez de nouvelles options qui font envie, et qui vous feront revenir !

Pampelune, la capitale du Royaume de Navarre

L’endroit parfait pour votre escapade d’un week-end. Ou pour profiter d’un pont, en fonction du calendrier.

Car Pampelune a beaucoup à offrir :

  • Barra de pinchos de un bar

    Une gastronomie alléchante avec les pintxos en vedette.

  • Vista aérea de La Ciudadela

    Un patrimoine historique inégalable et des zones vertes à perte de vue.

  • Concierto en el Teatro Gayarre

    Une vie culturelle qui ne s’arrête jamais dans une ville bouillonnante.

  • Ambiente sanferminero con gigantes y cabezudos

    Et les fêtes de San Fermín, patrimoine immatériel de l’Unesco, connus dans le monde entier.

Prenez garde, ce n’est qu’un début… 

Nous avons tout réuni dans une page plus que complète.

 

Pour ne pas perdre le nord

Sillonnez Pampelune en suivant le plan de la ville.

Tudela, la seconde ville en importance

Tudela, la seconde ville en importance

Juste après la capitale régionale. Une ville pleine d’enchantement née entre l’aridité des Bardenas et le vert intense de sa nature.

Côté histoire, il y a de la marge : elle a été fondée en l’an 802 sous la domination musulmane mais où musulmans, juifs et mozarabes ont vécu ensemble durant quatre siècles. Les rues de la ville sont encore le reflet de ce métissage culturel. Voilà pourquoi Tudela est membre du Red de Juderías de España-Camino de Sefarad.

L’arrivée plus tardive des chrétiens a amplifié cette diversité en faisant de cette ville un véritable bijou artistique. Ne passez pas à côté de sa Plaza de los Fueros, la superbe cathédrale, ses églises et palais, ruelles, murailles et autres vigies. 

Parce que Tudela est une ville pleine de charme où il fait bon se balader à pied, là où l'histoire et la bonne chère ne font qu'un. Connaissiez-vous la reine des légumes ? Les artichauts, asperges, cœurs de laitue, bourraches et cardes les plus tendres sont cultivées dans la vallée de l’Èbre. C’est dans son plat phare, la fameuse menestra, jardinière de légumes, que vous retrouverez tous ces produits frais. 

Mais Tudela est également un lieu de fêtes et de traditions. On y célèbre sa sainte patronne, Santa Ana, du 24 au 30 juillet, mais également les incontournables fêtes d’Intérêt Historico-Culturel d’El Volatín et de la Bajada del Ángel, célébrées durant la Semaine Sainte.

  • Tudela, la seconde ville en importance

    Cathédrale de Santa María

    Ce monument national de 1884, de style gothique, avec d’imposants portiques, parmi lesquels la spectaculaire Portada del Juicio (Porte du Jugement), mélange de roman et gothique.

    Ne loupez pas son cloître roman accessible depuis le Musée de Tudela ni la chapelle baroque de Santa Ana, sainte patronne de la ville.

  • Tudela, la seconde ville en importance

    Plaza de los Fueros

    Arrêt obligatoire, il s’agit du cœur de Tudela.

    C’est une ancienne arène qui dispose d’un kiosque central et les façades des maisons comportent des blasons des villages de la Ribera. Elle est présidée par la Casa del Reloj, témoignage exceptionnel de tous les événements de la ville : Pâques ou le Baile de la revoltosa notamment.

  • Tudela, la seconde ville en importance

    Palais du Marquis de San Adrián

    Tout simplement le plus beau palais de la renaissance de Navarre. Et il offre un peu de tout : puits de lumière, auvent spectaculaire, des fresques et des siècles d’histoire où apparaît Goya en personne, qui a dessiné le portrait du marquis et dont nous pouvons apprécier l’œuvre au musée de Navarre.

    Un autre exemple frappant est le Palais du Marquis de Huarte, avec une façade abondamment décorée et un double escalier impérial, considérée comme la plus belle de Navarre.

  • Tudela, la seconde ville en importance

    Église de La Magdalena

    Classée Bien d’Intérêt Culturel — ça en fait déjà trois —, elle conserve une tour élancée de 3 étages, une des rares de style roman dans le Royaume. Le porche, d’art roman également, s’ouvre sur un intérieur qui abrite un superbe retable d’architecture plateresque.

    Terminez votre visite par un tour dans le quartier de la Judería Nueva et perdez-vous entre les ruelles serpentées adjacentes à la rue San Miguel.

  • Tudela, la seconde ville en importance

    Pont de l’Èbre

    Le Pont de l’Èbre est la première œuvre d’architecture civile médiévale encore visible à Tudela, à l’entrée de la ville de la NA-134 en venant de Pampelune. Elle possède 17 ogives qui constitue une structure d'arcs en plein-cintre et s’étend sur 360 mètres, offrant ainsi une des plus belles vues panoramiques de Tudela. Cet édifice a fait l’objet de nombreuses rénovations pour faire face aux assauts de l’Èbre, le fleuve le plus puissant de Navarre.

    Son emplacement stratégique a joué un rôle si important qu’il est devenu le symbole et le blason de la ville de Tudela.

  • Tudela, la seconde ville en importance

    Tour Monreal

    Ancienne tour de défense du XIIIe siècle permettant d’apprécier des vues à vous couper le souffle.

    Il s’agit d'une construction hexagonale en briques qui conserve une citerne datant de l’époque médiévale faisant office de réservoir souterrain de stockage des eaux de pluie.

    La dernière remise à neuf en a fait la première chambre noire de Navarre ainsi qu’un centre d'interprétation avec des panneaux explicatifs revenant sur les cultures qui ont cohabité dans la capitale de la Ribera : juive, musulmane et chrétienne. Une visite plus que recommandée.

  • Tudela, la seconde ville en importance

    Musée Muñoz Sola d’Art moderne

    Avis aux amateurs de peinture, notamment des œuvres de la deuxième moitié du XIXe siècle : cela va vous plaire. Le peintre local, César Muñoz Sola, un portraitiste qui s’est notamment adonné à d’autres genres comme les paysages, le bodegón ou les natures mortes, est connu pour son sa prodigieuse habilité technique associée au Réalisme et à l’Impressionnisme.

Le champ des possibles à Tudela est infini !

Localisez tous ces monuments sur le plan.

Fêtes et activités à Tudela

Pas le temps de vous ennuyer ne serait-ce qu’une seconde : Tudela a tout prévu dans les moindres détails. Deux fêtes d'intérêt touristique lors de la Semaine Sainte comme le Volatín et la Bajada del Ángel, les Journées et Fête des légumes, les incroyables fêtes patronales en juillet et un automne marqué par le Festival de Cinéma Ópera Prima Ciudad de Tudela. Et encore plein d’autres bons plans à retrouver ici.

Je veux découvrir tous les bons plans à Tudela et dans les environs.

Voir tous les plans
Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

Nous finalisons le trio des villes de Navarre avec cette merveille d’une immense valeur culturelle.

Une ville dont le nom en basque se traduit par « étoile ». Tout comme celles qui constituent la Voie Lactée et qui guidaient autrefois les pèlerins sur leur chemin. Il faut dire que l’ambiance de pèlerinage se ressent presque partout ; marcheurs/ses, symboles, ponts, églises et palais tous azimuts. C’est peut être cela qui explique son surnom de « la Tolède du Nord ». En outre, le quartier juif - le troisième plus important après ceux de Tudela et Pampelune -, encercle toute la ville. Voilà pourquoi il fait également partie du Red de Juderías de España - Caminos de Sefarad.

Notez ces trois bijoux romans : le Palais des Rois de Navarre, le cloître de San Pedro de la Rúa et le portique de San Miguel.

Malgré sa petite taille, c’est l’occasion idéale pour une échappée en toute sérénité que vous pourrez compléter avec d’autres sites indispensables dans les environs : les monastères d’Iratxe et Irantzu et les paysages du massif d’Urbasa, qui abrite notamment l’impressionnante Source de l’Urederra.

Faites une échappée d'un week-end, goûtez à son cochon de lait rôti et, pour les plus gourmands d’entre vous, repartez avec les Rocas del Puy, de délicieuses gourmandises locales.

  • Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

    Église de San Pedro de la Rúa

    Hissé dans les hauteurs, ce temple qui domine la ville nous accueille avec un superbe portique du XIIe siècle, aux arcs lobés d’influence arabe et aux riches ornements, une imposante tour, et un intérieur où l'on retrouve entre autres la chapelle de San Andrés, saint patron de la ville, ainsi qu'un cloître datant du XIIe siècle, considéré comme un des ensembles sculpturaux les plus riches du style roman en Navarre.
    Octroyez-vous un moment de plaisir visuel avec les travées de ce cloître, que l’on retrouve également à El Burgo de Osma (Soria) et Santo Domingo de Silos (Burgos) : les quatre colonnes torsadées entrelacées sur lesquelles se tient l’arcature centrale.

  • Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

    Palais des Rois de Navarre

    C’est sur la coquette place de San Martín que se dresse le Palais des Rois de Navarre, seul œuvre d’art roman civil en Navarre, classé Monumento Nacional en 1931.

    Datant du XIIe siècle, il possède une sublime et harmonieuse façade, articulée en trois niveaux : sur la partie inférieure, une galerie d’arcs en plein-cintre, et sur la partie supérieure, de vastes baies vitrées, séparées par quatre petits arcs sur de fines colonnes avec un chapiteau. Vous trouverez également deux tours de défense et, sur les colonnes aux extrêmes, deux chapiteaux historiés, dont un représente la lutte de Roldán et le géant Ferragut. Un petit bijou qui vaut bien le détour.

    Suite à la restauration de 1975, le palais a été transformé en siège du Musée du peintre Gustavo de Maeztu.

  • Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

    Église de San Miguel

    Située sur la rive gauche du fleuve Ega, dans le quartier de San Miguel, où cohabitaient jadis francs et navarrais, elle a été édifiée à Estella-Lizarra durant la deuxième moitié du XIIe siècle.

    On retient sa façade nord, avant de découvrir un des ensembles sculpturaux les plus représentatifs du style roman tardif. C’est sur ce tympan qu’apparaît le Christ en Majesté, entouré des symboles des quatre évangélistes, la Vierge et Saint Jean comme intercesseurs au moment du Jugement.

    L’esthétique extérieure du sanctuaire est grandiose : les différents volumes créent des contrastes, comme ceux de la tour baroque située au bout et la masse de pierre disposée aux pieds de la nef.

  • Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

    Et pour les incollables des lieux saints

    Ne passez pas à côté de la façade de l’église du El Santo Sepulcro, datant du XIVe siècle, les portes de l’église de San Juan Bautista, l’église de Santa María Jus del Castillo, où se trouvait auparavant l’ancienne synagogue, et la Basilique de Nuestra Señora del Puy, la sainte patronne de la ville.

    Parce que l’art a toute sa place à Estella-Lizarra...

  • Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

    Les palais aussi ont leur mot à dire

    Baladez-vous tranquillement et découvrez de sublimes palaces et autres grandes bâtisses, comme le palais des Eguía (XVIe), siège de l’actuelle bibliothèque, la demeure seigneuriale des Ruiz de Alda (XVIIe), la maison Fray Diego, centre culturel de la ville, le palais du Gobernador (XVII), actuel Musée du Carlisme, et une série d’anciens arcs gothiques qui ornaient les entrées des boutiques et pensions du pèlerinage.

    N’oubliez pas de passer par la rue Mayor, où les bâtiments arborent des blasons et un palais baroque du XVIIIe siècle au numéro 41. Enfin, l’ouvrage de l’Estación (1927), l’ancienne gare de chemin de fer à voie étroite, aujourd'hui reconvertie en station de bus.

  • Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

    Les fêtes, en veux-tu, en voilà

    Le 25 mai, Estella-Lizarre célèbre sa chère Virgen del Puy, sainte patronne de la ville. Si vous venez à la fin du mois de juillet, préparez-vous à voyager dans le temps : la ville comme au Moyen-Âge à l’occasion de la Semaine Médiévale, et le vendredi qui précède le premier dimanche d’août marque le début de 7 jours de fêtes patronales très animées.

    La Semaine de Musique Antique a lieu lors de la deuxième moitié de septembre et vers le 30 novembre, durant le week-end, on fête la foire du bétail et de l’artisanat de San Andrés.

  • Estella-Lizarra, l’astre médiéval du Chemin

    Côté gastronomie, à quoi on goûte ?

    Au menu chez nous : légumes de saison, potxas (haricots blancs en sauce), pois chiches, truffe, ajoarriero (plat à base de poisson, ail et épices), agneau en chilindrón (sauce tomate et légumes) et cochon de lait rôti. Parmi les desserts typiques au choix : alpargatas (gâteaux à la pâte feuilletée), Rocas del Puy (au chocolat et noisettes), Tarta de Santiago, sanchicos (gourmandises fourrées), et pour terminer un excellent fromage AO Idiazabal.

    Gardez toujours en tête qu’ici, vous êtes dans le royaume des bons vins, alors n’oubliez pas de prévoir une visite dans les caves à vins les plus proches.

À la recherche de toutes les sorties à Estella-Lizarra ?

Parcourez la ville en consultant le plan.

Fêtes et activités à Estella-Lizarra

Des fêtes patronales bien animées, le captivant Festival de Musique Antique, le marché médiéval, et pour finir l’année en beauté, les foires d’artisanat et du bétail de San Andrés. Voilà un échantillon des évènements qui font vivre la ville. Parce qu’il y en a encore bien d’autres pour vous faire profiter.

Je veux savoir tout ce qu’Estella-Lizarra et les environs ont à m’offrir

Voir tous les plans

Pst, pst… por aquí tienes más planes:

Encore plus d’idées pour votre séjour en Navarre

Certes, vous savez maintenant tout sur les échappées urbaines, mais sachez que la Navarre a bien plus d’un tour dans son sac pour une escapade courte. En voici quelques unes.

  • Plato de postre, cremoso de queso Gastronomie

    Gastronomie

    Les pintxos, les légumes du potager et une cuisine connue et reconnue mondialement feront les délices de votre escapade. Vous rentrerez peut-être avec quelques kilos de plus mais vous sentirez très heureux.

  • Iglesia de Santa María de Sangüesa de noche Culture

    Culture

    Des milliers d’années d’histoire nous offrent une image où prédominent les châteaux, les cathédrales, les enceintes fortifiées et des monuments à gogo. Une recommandation : faites cette immersion culturelle en compagnie d’un guide officiel car cela en vaut vraiment la peine.

  • Bosque y punto de información en Irati Wellness et bien-être

    Wellness et bien-être

    Une promenade en forêt pour respirer de l'air pur, une séance de spa ou un moment de repos dans un charmant hôtel sont les meilleurs alliés pour recharger les batteries en Navarre.